À qui dois-je parler?

Pour en apprendre plus sur les DIU MONA LISAMD et voir s'ils vous conviennent, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé.

Foire aux questions

Un DIU MONA LISAMD vous convient-il?

Le choix d’une contraception avec ou sans hormone est un élément important dont vous devez tenir compte lorsque vous choisissez votre moyen de contraception. Il s’agit d’une décision majeure et vous pouvez en parler avec votre professionnel de la santé. Voici quelques raisons courantes qui favorisent le choix d’un moyen de contraception sans hormone :

  • Les moyens de contraception avec hormone ne conviennent pas à toutes les femmes, et de plus en plus de femmes cherchent des solutions de rechange
  • Les femmes occupées peuvent facilement oublier de prendre leur pilule tous les jours
  • Les condoms ne sont pas toujours les moyens de contraception les plus fiables

Les DIU MONA LISAMD sont des moyens de contraception fiables qui peuvent servir à court et à long terme, selon vos besoins.

Un DIU MONA LISAMD est une solution simple sans hormone qui vous permet de continuer à mener vos activités.

Quand un DIU MONA LISAMD devrait-il être inséré?

Un DIU MONA LISAMD peut être inséré en toute sécurité n’importe quand au cours du cycle menstruel. Toutefois, certains médecins recommandent la pose du DIU durant les menstruations pour minimiser les risques de grossesse non diagnostiquée.

Le DIU devrait être posé 6 semaines après un accouchement et 12 semaines après un accouchement par césarienne. Si ces délais ne sont pas respectés, le DIU MONA LISAMD risque de perforer l’utérus ou d’être rejeté par le corps.

Il n’y a aucun risque associé à la pose d’un DIU MONA LISAMD pendant l’allaitement.

Que se passera-t-il pendant mes premiers cycles menstruels après la pose d’un DIU MONA LISAMD?

Les 3 premiers cycles qui suivent la pose sont généralement différents de votre cycle habituel. Les menstruations peuvent être plus abondantes et plus longues, et vous pourriez avoir des saignements vaginaux légers entre vos cycles. Habituellement, ces changements diminuent et disparaissent après 2 à 3 mois. Cependant, si vos menstruations restent abondantes ou trop longues ou si vous continuez d’avoir des saignements vaginaux légers, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé.

Quels sont les effets secondaires possibles après la pose d’un DIU MONA LISAMD?

Les effets secondaires des dispositifs intra-utérins, y compris ceux de MONA LISAMD, sont rares, mais incluent les suivants :

  • Changements des menstruations : Les effets secondaires les plus courants associés à la pose d’un DIU MONA LISAMD sont des menstruations plus abondantes, plus longues et plus douloureuses. Vous pourriez aussi avoir des saignements vaginaux légers entre vos cycles. Habituellement, ces changements diminuent et disparaissent après 2 à 3 mois. Cependant, si vos menstruations restent abondantes ou anormalement longues ou si vous continuez d’avoir des saignements vaginaux légers entre vos cycles, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé.
  • Douleur abdominale : Une douleur dans la partie inférieure de l’abdomen ou dans la région du sacrum peut être ressentie après la pose, mais elle s’estompe avec le temps ou avec la prise d’analgésiques. La douleur peut être une réaction physiologique à la présence d’un DIU MONA LISAMD. Si la douleur persiste, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé pour vérifier qu’il n’y a pas d’infection et que le DIU MONA LISAMD a été inséré correctement.
  • Infection du tractus génital et atteinte inflammatoire pelvienne (AIP) : Au cours du premier mois suivant la pose du DIU, il y a un faible risque d’infection du tractus génital. Il y a aussi un risque d’AIP, une infection qui touche l’utérus, les trompes de Fallope et les organes environnants. L’AIP survient généralement dans les 20 premiers jours après la pose d’un DIU MONA LISAMD. C’est l’exposition à une infection transmissible sexuellement (ITS), et non l’utilisation du DIU, qui est responsable de l’AIP après le premier mois d’utilisation. La fréquence des AIP chez les utilisatrices de dispositifs intra-utérins est inférieure à 2 fois pour 1000 ans d’utilisation, ce qui est semblable à celle de la population générale. L’AIP est traitée à l’aide d’antibiotiques. Si elle n’est pas prise en charge, elle peut entraîner de graves problèmes tels que l’infertilité. Communiquez avec votre professionnel de la santé si vous avez des douleurs abdominales ou pelviennes, si vous avez mal pendant les relations sexuelles, si vous avez des pertes vaginales inhabituelles ou nauséabondes, si vous avez des frissons, si vous avez des saignements abondants ou si vous avez de la fièvre.

Quels sont les risques associés aux DIU MONA LISAMD?

  • Dans des cas rares, certaines femmes, surtout celles qui n’ont jamais donné naissance, sont plus susceptibles d’avoir un épisode neurovasculaire, comme l’évanouissement ou le ralentissement du pouls, durant et immédiatement après la pose ou le retrait d’un DIU MONA LISAMD.
  • Perforation : Dans des cas rares, un DIU MONA LISAMD peut perforer la paroi de l’utérus pendant la pose. Cette complication rare se produit à une fréquence de 0,7 à 1,6 fois pour 1000 poses. S’il y a perforation, le DIU MONA LISAMD doit être enlevé.
  • Rejet: Un DIU MONA LISAMD peut tomber de l’utérus, en tout ou en partie. Le rejet d’un dispositif intra-utérin est plus courant au cours de la première année d’utilisation. La fréquence de rejet est souvent plus élevée chez les femmes qui n’ont jamais été enceintes, chez les femmes à qui on a posé un DIU MONA LISAMD immédiatement après un accouchement et chez les femmes dont le corps a déjà rejeté un DIU. Si vous pensez que votre DIU MONA LISAMD est tombé complètement ou partiellement, utilisez un moyen de contraception supplémentaire, comme un condom, et communiquez avec votre professionnel de la santé.

Dans quels cas un DIU MONA LISAMD ne devrait-il pas être utilisé?

  • Si vous êtes enceinte ou pensez être enceinte
  • Si vous avez déjà fait une grossesse ectopique ou si vous avez des facteurs prédisposants
  • Si vous avez un utérus de forme irrégulière
  • Si vous avez ou pensez avoir une infection transmissible sexuellement
  • Si vous avez ou avez eu, au cours des 3 derniers mois, une atteinte inflammatoire pelvienne (AIP) ou êtes à risque d’avoir une AIP (p. ex., vous avez des relations sexuelles avec plusieurs hommes ou votre partenaire a des relations sexuelles avec plusieurs femmes)
  • Si vous avez eu une infection de l’utérus après une grossesse ou si vous avez eu recours à l’avortement au cours des trois derniers mois
  • Si vous avez un cancer de l’utérus ou du col de l’utérus
  • Si vous avez des saignements vaginaux inexplicables
  • Si vous avez une infection du col de l’utérus
  • Si vous souffrez de la maladie de Wilson
  • Si vous êtes allergique au cuivre